INTERVIEW DE JULIAN SALMONN

Salut, Julian. Bienvenue dans la famille Gunsails ! Tu es considéré comme l'un des jeunes talents les plus talentueux de ta génération et tu l’as montré ces dernières années en PWA. Quels sont tes objectifs pour la saison à venir ?
L'an dernier, j'ai amélioré mon classement général de 17 places. J'ai terminé 24ème en 2017. Pour cette nouvelle saison, je vise une place dans les 15 premiers ou même mieux, parmi les 10 premiers.
Je m'entraîne quotidiennement : musculation et endurance en général. Et bien sûr chaque fois que cela est possible, sur l'eau ! Les jours sans vent, le surf s’invite au programme.

Tu es connu pour ton style puissant dans la vague. Tu puises ton style dans le surf ? Ou as-tu un rideur de référence comme exemple ?
Certaines manœuvres et moves diffèrent beaucoup dans les deux sports mais certains sont tout à fait comparables alors j'essaie d'utiliser mon expérience en surf autant que possible en Windsurf.
Je m’inspire aussi de Marcilio Browne, Jager Stone ainsi que de Dany Bruch pour leur côté radical dans les mouvements et les sauts.

Tu vis à Tenerife depuis quelques années mais tu es originaire de Giessen (Allemagne). Comment cela s'est-il produit ?
Après plusieurs vacances familiales au Danemark et dans le nord de l'Espagne, le plan de vacances de 2012 était El Medano/Tenerife. Cette année-là, j'ai rencontré Dany Bruch pour la première fois au stand de Düsseldorf. Il m'a invité à son Wavecamp à El Medano. Après mes premiers succès en frontloop et mes premières vraies vagues, je me suis vite rendu compte que j'étais très proche de mon rêve de devenir windsurfeur professionnel. Je n’avais que 14 ans à l'époque, j'ai réussi à convaincre mes parents de déménager à l'école allemande de Santa Cruz. Grâce à de bons amis, j'ai trouvé une très belle famille d'accueil et j'y ai terminé mes études.

Image
Image

Quelles sont les voiles GUNSAILS que tu utilises actuellement ? Pourquoi ?
Pour mes grandes tailles de voile, mon choix s’est porté sur la SEAL pour ses performances et sa puissance dans les vents légers. Pour les petites voiles, j’utilise la PEAK plus neutre.

Quels spots de surf figurent sur ta liste de voyage cette année ?
Mon planning comprend non seulement les dates de la PWA, mais aussi les dates de la Coupe d'Allemagne de Windsurf et d'autres événements régionaux comme par exemple la Tiree Wave Classic. Tenerife est un spot très polyvalent pour les windsurfeurs et vous trouverez toujours de bonnes ou de très bonnes conditions tout au long de l'année. Je vais aussi probablement passer quelques semaines en Afrique du Sud cet hiver. Outre les compétitions de la PWA, j'attends avec impatience ce moment car ce sont toujours des trips extraordinaires, des expériences intéressantes avec des amis.

La compétition est plus élevée que jamais en waveriding, comment te prépares-tu au quotidien ? Quels sont tes jokers pour marquer des points lors des événements à venir ?
Mon plan d'entraînement est très varié. En plus des exercices de muscu quotidiens, les exercices d'endurance et de coordination font également partie du programme. Mentalement, j'essaie souvent de passer les mouvements dans mon esprit et d'optimiser ainsi les processus. Dans les compétitions, mon objectif principal, en dehors de l'exécution propre des sauts, est l’équilibre dans la vague et les manœuvres.


SUIVEZ JULIAN SUR INSTAGRAM: @JULIANSALMONN


LE MATÉRIEL PRÉFÉRÉ DE JULIAN

Ce site web nécessite des cookies pour fournir toutes ses fonctionnalités. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. - En savoir plus -