VOILES 2019 EN PROMO + OFFRES PACK ! JUSQU’AU 18 AOÛT, DOUBLEZ VOS AVANTAGES !

Ben van der Steen, compétiteur en PWA, vit à Tarifa avec sa famille, non loin du Loft de R&D GUNSAILS. Nous avons rencontré Ben à la plage de Bolonia lors d’un de ses entraînements et nous lui avons posé quelques questions sur le circuit PWA.

La saison PWA débute en avril. Comment te prépares-tu pour la saison ?
Je viens de recevoir mes nouvelles voiles de slalom GS-R 2019. J’ai commencé par le réglage de l'ensemble du matériel (voiles, planches, ailerons). J’embraye ensuite avec la phase d’entrainement intensive. En slalom, avoir la bonne tactique au départ est particulièrement important. De plus, je vais régulièrement en salle pour m’entraîner et parfaire ma condition physique. Je fais aussi beaucoup de vélo sur des sentiers difficiles autour de Tarifa.

Comment s'est passée la saison dernière pour toi ?
J’ai connu des hauts et des bas. Les premières épreuves ne se sont pas très bien déroulées mais j'ai été capable d'améliorer mes performances au fur et à mesure. Malheureusement, je n’ai pas eu suffisamment de possibilités de résultats en raison des mauvaises conditions influant nettement ma place au classement général. Au final, j'ai terminé 17ème du tour PWA.

Quels sont tes projets pour cette année ?
Je participe bien entendu au championnat slalom PWA et je participerai également aux épreuves de Foil. Je passe actuellement beaucoup de temps à m’entrainer en Foil en compagnie de deux coureurs mondialement connus qui vivent également à Tarifa. Selon la direction du vent, la région autour de Tarifa offre de nombreux spots parfaitement adaptés. Parallèlement, je travaille avec l'équipe R&D avec le Chef Designer Renato Morlotti, Steven van Broeckhoven et Pieter Bijl sur une nouvelle voile typée Foil.


GUNSAILS | Ben van der Steen

Que fais-tu quand il n'y a pas de vent lors d'une épreuve PWA ?
C'est toujours difficile quand le vent est trop faible et qu’on est super motivé pour courir l’épreuve. Quand c’est le cas, je fais du running, de l'exercice, de la mise au point du matériel, des réglages. Les paysages et la scène locale offrent aussi de belles possibilités pour s’occuper l’esprit.

Qui sont tes meilleurs potes du circuit PWA, avec qui t’entraînes-tu ?
Il y en a avec qui je passe beaucoup de temps. Ce sont surtout des potes avec lesquels j'ai surfé toute ma vie comme Arnon, Ross, Kurosh, Ramon, Mateus et bien d'autres.

Y a-t-il une concurrence féroce entre les coureurs ou plutôt de l’entraide et des conseils partagés ?
Lorsque vous êtes potes, vous vous entraidez naturellement et partagez vos expériences sur la plage. Mais la compet’, c’est la compét’. Et là, il n’y a plus d’amis. Tout le monde veut être le plus rapide et seule la victoire compte. A la fin de la course, les potes se retrouvent bien entendu 😉.


GUNSAILS | Ben van der Steen

Y a-t-il des changements dans tes sponsors ?
Oui, je démarre cette saison avec Goya Boards. J'ai déjà testé les premières planches avec les voiles GS-R et je suis ravi de voir à quel point la combinaison est bonne ! Pour mes ailerons, j'utilise beaucoup de marques différentes, comme Sonntag Fins, Carpenter Fins, N1 Fins. Je vais aussi tester d'autres ailerons pour arriver au départ avec le meilleur matériel possible. Sinon pas d’autres changements, je reste avec Brunotti pour le néoprène et Specsavers Sunglasses.

Comment fonctionne la coopération avec l'équipe de développement GUNSAILS à Tarifa ?
J’habite à quelques minutes du Loft GUNSAILS. La collaboration fonctionne parfaitement. Renato et Philippe testent les premiers prototypes, puis c'est à mon tour de tester les deux meilleures versions. Idéalement en match race dans des conditions de course, têtes à têtes avec eux. De cette façon, nous trouvons le prototype le plus rapide avec lequel nous continuons de travailler. Le soir, on débriefe autour de la table ronde du Loft, on discute aussi des tests individuels, de ce qui fonctionne le mieux sur les prototypes et de ce qui doit encore être amélioré.

Entre championnat PWA et participation au développement des voiles, arrives-tu à concilier vie de famille et amis ?
Il faut en effet beaucoup jongler et s’organiser. Les enfants étant à l'école jusqu'à l'après-midi, je m’organise en conséquence pour les tests avec le Loft. Lorsque je suis en déplacement pour une étape PWA, ma femme occupe le poste à la maison et, à l'occasion, nous voyageons avec toute la famille pour assister aux compétitions.

GUNSAILS | Ben van der Steen

BEN´S PWA WORLDCUP SET UP 2019

Ce site web nécessite des cookies pour fournir toutes ses fonctionnalités. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. - En savoir plus -