Testbericht Windsurf Segel Surf Magazin Test Wave Seal

MAGAZINE SURF JAN-FEV 2022 // SEAL 4.5 2022

Ceux qui pensent encore que les voiles Gunsails sont plus lourdes que la moyenne vont être convaincus du contraire. Malgré un équipement très bien fourni, la voile passe sous la barre des 3 kg avec un avantage prix indéniable. Le point de réglage situé au top de la voile aide à trouver la bonne tension du guindant tandis qu'une tension modérée au wishbone suffit pour couvrir une large plage de vent. La Seal est l'une des meilleures voiles polyvalentes du groupe : elle développe immédiatement une forte traction dans la phase de démarrage au planing et trouve presque d'elle-même l'angle d'attaque adapté au vent, tout en restant très légère dans la main. Même chargée, elle conserve cette sensation d'agilité, reste contrôlable longtemps dans les rafales et ne demande que peu d'ajustements de réglage lorsque les conditions de vent changent. Dans les jibes, les duck jibes et autres manœuvres, les lattes tournent toujours en douceur. La Seal passe les turns avec un beau drive et offre une légère traction sur la main arrière permettant de remonter la lèvre de la vague avec puissance même en vent onshore.

Conclusion : Sur le plan d’eau clapoteux d’Yssel au Pays Bas, lors d'une session de jumps en mer baltique ou dans les grosses vagues de l'océan, la Seal est prête à tout et s'adresse à un large public grâce à sa puissance, sa maniabilité et sa grande plage de vent.

+ Plage de vent, maniabilité, contrôle
o RAS
- RAS

Testbericht Windsurf Segel Surf Magazin Test Wave Seal

WIND MAG SPECIAL TEST 2022 // SEAL 4.5 2022

DESIGN : La Seal fait grand usage de Square-Ply, tissus tramé et léger, avec un mix de ses variations de trames. La part de Dacron le long du mât a été étendue et le fourreau de mât ajusté. Bénéficiant de peu de tension, la Seal est une toile qui va prendre forme et dévoiler son creux une fois gonflée de vent.

SUR L'EAU : Le réglage de la Seal se fait en souplesse, avec peu de tension au pied de mât, et une pression modérée au wishbone. La toile affiche une chute tendue, à peine relâchée, grâce à l'exactitude des indications de gréage maison. Plus que jamais, Gunsails s'étalonne sur les autres marques question poids, seulement 3 kg pour cette 4.5 ! Ce qui est vrai sur la balance se confirme sur l'eau avec un haut de voile dégagé d'astreinte. La Gunsails offre une puissance vite palpable qui offre l'avantage de proposer un départ tranchant, de la mobilité sur le plan d'eau et surtout un bon appui en main. La traction est bien répartie en face de soi et l'on ressent une confortable tendresse. La puissance est gérable par ouverture de voile, c'est avec la main arrière que l'on dose la recharge de motricité ou sa neutralisation. On peut donc alléger le rail de son flotteur au surf pour tourner court ou au contraire conserver de la propulsion et de l'appui pour allonger sa route. On ne se situe pas du côté des voiles les plus on/off mais on s'en rapproche pour une voile passe-partout. Comme à son habitude, la Seal bénéficie d'une belle tenue dans le vent soutenu où elle ne perd rien de sa stabilité même pour une 4 lattes.

VERDICT : La Gunsails est un moteur allround au penchant surf par sa légèreté et un gain de maniabilité diffusé par ses capacités de neutralisation. Comme sur le plan de la pesée, le comportement de la Seal tient la comparaison avec les gros du marché par son agilité. La Gunsails place son curseur au centre des critères douceur de réactions/ neutralité pour être à l'aise sur un gros éventail de conditions et de pratiques.

+ Propulsion, maniabilité, plage de vent, prix
Fourreau et accastillage basique